Le syndicat/Histoire du syndicat/La réalisation des captages

La réalisation des captages

Le 17 octobre 1946, la décision est prise de faire réaliser les forages par l’entreprise JB Huillet & Fils de Cour-Cheverny. Le montant prévisionnel des travaux s’élève à 7 000 000 AF, dont 3 250 000 AF de subvention, le solde étant couvert par emprunt.
L’acquisition des terrains est réalisée en 1947 et les actes sont passés chez Maître Frémion, notaire au Perray-en-Yvelines. Les D.U.P. (Déclaration d'Utilité Publique) sont prises simultanément.

La Boissière-École : 1 500 m² aux Pièces de l’Aulnaye - Section B n° 625P.

Bourdonné : 1 400 m² à Chaudejoute - Section B n° 401.

Hermeray : 1 500 m² à la Grande Pâture - Section la Villeneuve n° 622P.

Gazeran : 1 500 m² au Grand Batonceau - Section E n° 34P.

Saint-Léger-En-Yvelines : 1 400 m² aux Grands Coins - Section D n° 770.

Les travaux s’achèvent en 1948. Les caractéristiques des puits sont les suivantes :

La Boissière-École : 1 puits (dans la craie + deux galeries latérales) - 28 m³/h - 25° hydrotimétriques.

Bourdonné : 1 puits (captage d’une source) - 25 m³/h - 18° hydrotimétriques - Suppression du lavoir.

Hermeray : 2 puits (dans les sables de Fontainebleau) - 13 m³/h/puits - 16° hydrotimétriques.

Gazeran : 2 puits (dans les sables de Fontainebleau) - 23 m³/h/puits - 27° hydrotimétriques.

Saint-Léger-En-Yvelines : 1 puits (dans les sables de Fontainebleau) - 20 m³/h - 9° hydrotimétriques - Eau légèrement agressive qu’il faut faire couler sur un lit de marnes.

Le coût définitif de ces travaux s’élève à 13 488 798 AF financés par l’État (6 000 000 AF), le Département (1 800 000 AF) et le reste sur emprunt auprès du Crédit Agricole à 3 % sur 30 ans.
En 1957-1958, un nouveau puits est réalisé aux Bréviaires. Il remplace l’ancien dont l’état et le débit ne permettent plus l'utilisation. Pour cela, un terrain de 400 m² - Section C n°235 - est acquis à la Remise du Gland. Une demande de DUP est aussitôt faite.